Carabinauxfourneaux.fr » Cuisine » Far Breton : son engouement est-il justifié ?

Far Breton : son engouement est-il justifié ?

Comme toutes les recettes à la mode de nos jours, le Far Breton n’était pas destiné à l’origine à devenir cet excellent clafoutis aux pruneaux dont les enfants raffolent et que les adultes ne négligent pas. Depuis le Moyen-Age, les français avaient adopté le Far Breton dans sa version primaire qui était à l’origine de la farine d’épeautre, froment ou blé bouillie. Un plat qui a été revisité au 19ème siècle, en y incorporant des œufs, du sucre et des pruneaux pour devenir l’excellent clafoutis que l’on connaît aujourd’hui. Le pruneau a été ajouté à la recette car les marins bretons au cours de leurs voyages avaient découvert ce fruit séché, riche en vitamine C et permettant de se prémunir du scorbut qui faisait rage à l’époque.

Comment réussir un bon Far Breton ?

Selon les goûts de tout un chacun, la recette du Far Breton peut inclure différents ingrédients, même si pour les puristes, il s’agit d’un sacrilège que de modifier une once de la composition du Far Breton. Pour que sa pâte soit allégée au maximum malgré les œufs et le lait qui la composent, il faut scrupuleusement veiller à respecter les étapes de la préparation du Far Breton.

  • La cuisson à deux temps pour avoir une pâte homogène.
  • Bien travailler la pâte pour l’oxygéner et qu’elle soit aérée.
  • Suffisamment beurrer le moule pour éviter un démoulage laborieux.

Le Far Breton est-il calorique?

Au régime ou pas le Far Breton est un dessert qui fait plaisir à toute la famille en sachant qu’une part de Far Breton contient environs 250 calories. Toutefois, ce n’est pas parce qu’il est confectionné avec du lait et des pruneaux que le Far Breton ne peut pas s’adapter aux personnes suivant un régime spécifique. Le pruneau étant un excellent allié minceur, il suffit de doubler la quantité de celui-ci en réduisant le volume de la pâte qui elle est plus riche en calories. Par ailleurs, il est aisé de remplacer les pruneaux par des pommes ou des raisins, mais il faut savoir que les pruneaux facilitent le transit intestinal.

Le Far Breton: vers un retour aux sources?

Devant autant d’engouement pour ce petit dessert qu’est le sympathique Far Breton, de nombreux chefs cuisiniers ont décidé de l’adapter en fonction des goûts des fins gourmets pour le proposer sur les tables des grands restaurants étoilés. Le Far Breton est désormais décliné en entrée comme sa variante aux fruits de mer ou en dessert dans lequel il a été rajouté des fruits secs, des fruits rouges et même également du chocolat. Au fil du temps si le Far Breton a évolué pour se retrouver sur les grandes tables, certains tiennent absolument à préserver l’authenticité de ce dessert en le gardant tel qu’à son origine, en le préparant uniquement avec de la farine, des œufs, du beurre salé, du sucre et bien évidemment de l’incontournable rasade de rhum.